Shinrei, un pensionnat n'accueillant que des humains à don pour leur apprendre à contrôler leur fabuleuse aptitude hors du commun
 

Partagez | 
 

 Ryle ira [PV Aki/Yume]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Ryle ira [PV Aki/Yume]   Sam 18 Juil - 17:19

Chacun vois une signification, un symbole différent pour un simple ciel bleu. Beaucoup ont l'impression que cela symbolise la liberté. Liberté de voler dans les airs, liberté de l'individu. "Fresle adsle, adsle freslï" comme dirait des ancêtres. Mon ancien islandais est un peu rouillé, mais on pourrait traduire par "Ma liberté d'être libre." Oui, je suis d'accord, c'est débile et ça veux rien dire. Mais je vous rappelle que c'est une expression viking, une bande pillards, de violeurs et d'alcooliques. On ne peux pas vraiment leur demander d'être d'être de fins poètes.

Pour moi, un ciel bleu n'évoque rien. Ou peut-être le calme en grattant un peu. Mais le calme ne signifie rien pour moi. Je suis toujours en mouvement, toujours en pleine torture. Mon passé ne cesse de me torturer, empoisonnant mon présent, souillant mon futur de sa présence sanglante  et ignominieuse. Et je dois faire avec. Comme toujours. Pour toujours. Je ne comprends toujours pas comment je peux encore rire. Comment je fais pour aimer la vie alors que je déteste ma vie. J'avance, tout simplement.
Sans réel but. Mais je ne perds pas espoir. Le désespoir serait pire que les addictions aux drogues et autres alcools. "Ryle ira" comme dirait encore mes ancêtres. "La vie est ce qu'elle est." Traduction littéral cette fois-ci, et je dois dire que cette expression est bien plus plaisante.  La vie est comme ça, autant faire avec. Principe que je suis à merveille.

Je suis sur le toit, à admirer sans grande conviction ce grand ciel bleu qui m'évoque un calme que je ne connaitrais jamais. Mes doigts roulent naturellement un joint. D'abord effriter la boulette, mélanger avec le tabac, le disposé dans la longue feuille, mettre le filtre en carton puis coller le tout ... Ce geste si répétitif mais qui fais partie de tout processus de défonce douce. "Le rituel apaisant" comme je l'appelle. Avec pour finalité une bonne vieille défonce de derrière les fagots. J'aurais aimé une petite bouteille de rhum et une pastille de LSD, mais c'est déjà assez difficile d'avoir simplement de la résine naturelle, alors des prod' ...

J'ai pourtant mon petit cacheton de mescaline qui traine depuis mon arrivée au pensionnat. Mais je le garde pour plus tard, sait-on jamais.

-Ou alors tu le prends maintenant ? Hein ? Allez vas-y ... Maintenant ou plus tard, qu'est-ce ça change, hein ?

-La ferme Jack.

-Allez ... On est tout seul ici ... Fais moi confiance, personne ne le saura.

Te faire confiance ? TU ES UNE VOIX DANS MA TÊTE CRÉÉ PAR DES HALLUCINATIONS PERMANENTES DÛ A MES DÉPENDANCES ! Comment pourrais-je te faire confiance ?

Mais je ne peux m'empêcher de le croire. Je suis tout seul pour fumer mon joint tranquille. Je peux sans doute gober ma mesca' tranquille aussi. Alors que j'allumais mon pétard d'une main, je fouillais dans une poche de l'autre et en sortit un petit sachet de plastique. A l'intérieur, une pastille blanche, rose, et rouge. Ma dernière mescaline. Je fis u rond de fumée en regardant laconiquement la drogue. Mon dernier prod'. Bon, tant pis. Quand y'en aura plus, y'en aura plus.

Et je gobe la pastille.

La bonne mesca' met du temps à monter. D'abord on sent rien. Mais vraiment rien, que dalle. Ensuite on se dit qu'on devrais tabasser le mec qui nous l'as refilé avec une pompe à vélo. Et soudain, c'est l'explosion. Des couleurs indéfinissables, le son remplace l'image et inversement, chamboulant totalement la logique du cerveau. On se voit agir comme l'ivrogne du village et dire "J'viens baiser l'pape, mais c'pas moi." Pitoyable. Mais on le fait, parce que ... Ryle ira justement.

Je suis à la moitié du joint, et ce dernier transforme déjà mes jambes en coton. Au moins, ça ça me laissera pas tomber. Oh certes, c'est de la drogue, et la drogue, c'est tout simplement mauvais. Mais c'est comme ça. La seule chose qui peux emprisonner ma liberté, c'est mes propres envies obsédantes. Et cela altère mon esprit, c'est sûr, mais tant pis.

La porte donnant sur le toit s'ouvrit en grinçant. Merde. J'ai encore mon joint en bouche et bientôt je serais en pleine montée de mescaline. C'était pas le bon moment.

- Hin hin, grillé.

-Ta gueule Jack.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ryle ira [PV Aki/Yume]   Sam 18 Juil - 22:24

Ryle Ira


“-RAAAAH !Saletée de chaussures!"Dis-je en balançant ma chaussures innocente a l'autre bout de ma chambre.J'en ai marre !Elle ne peut se met autour de mon pieds sans efforts ?Non !Faut que tu enfile cette bêtise puis la tire jusqu'à ce que ton talons arrive au bout de la semelle !C'est chiant est compliquée dit comme ça,non ?C'est un geste qui normalement ne nous gène pas vu qu'on le ait en quelque seconde ,mais des que cette dernière est assez “compliquée" tu remet en cause toute l'ergonomie d'une chaussure du genre : “Il pouvait pas faire plus serrer ?!"Et ça c'est le cas pour la moitié des personnes !Du moins..vivant sur cette planète !Et qui ont des jambes aussi...

   Après m'ettre interrogé sur la chaussure je passa dans ma chambre pour aller récupérée cette dernière,en faite je marchais pas..je roulais !J'aime ces fameuse chaussure avec une roulette en dessous..ok ça peut faire gamine mais c'est pratique non ?Bon ça peut être aussi un peu gênant quand on monte les escaliers !Mais bon..après avoir pris ma seconde chaussures l'avoir enfilée,je me regarda dans la glace..mes cheveux violets était un peu en bataille..mes collant était d'un violet claire,ma jupe était celle d'une élèves normal, bien plissé,bleu marine.La chemise blanche impeccablement froissés !J'ai pas le temps de la repasser !Je me mis sur le lit et dit a ma colocataires que j'allais sur le toit voir un peu la vu !Donc si elle voulais me rejoindre elle n'était pas de refus !Moi et la solitude..c'est fréquent et c'est insupportable, je me leva entourbillonant une fois sur moi même et pris la brosse qui arrangea mes cheveux en quelque coup, et mis ma capuche qui était surmontée de deux oreilles de lapin noir sur les bors et violets a l'intérieur.

Doucement j'ouvrit la porte de ma chambre et monta les escaliers en manquant de trébucher a quelque pas,mais me rattrapais avec les mains qui me rattrapait sur le carllage froid,je pris mon portable et regardais l'heure,..11h25..j'ai mis 15 minutes a me préparée comme même !C'est long.. Trop long !En pensant a tout je ne remarquais même pas que j'etait prêt de la porte qui menait a ce toit...Je l'ouvrit ou du moins.. L'entre-ouvrit en sentant l'odeur d'une fumée atroce..c'est horrible.Je toussotais et fit dépasser du bord de la porte, ma tête en me rapprochant légèrement et déclara un petit :
«-B...b..bo..bonjour»
J'étais toujours aussi timide envers les personnes mais la..je rêve ou il fumais..je sortis de ma cachette..on pourrait lire la peur dans mes yeux..la peur.. Le vert..donc si une personnes capable de voir les sentiments il verrais du verts..le truc c'est que..il n'y a que moi !Que moi capable de faire ça !La senteur de ce qu'il tenais entre ces doigts était horrible.. Je hais cette odeur..mon père fumais lui aussi,sauf qu'il buvais et très vite..il battait ma mère et souvent,moi par la même occasion..ces images horrible qu'il me revenait a l'esprit,je les balayais je m'en foutais..je me retournais vivement en espérant que ma coloc' sois la ...juste pour me réconforter..

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ryle ira [PV Aki/Yume]   Dim 19 Juil - 9:57




Ryle ira



Aujourd'hui non plus, je n'allais pas faire grand chose. J'étais sur ma vieille gameboy en train de re-re-re-re-jouer à Pokémon version or. Il est vrai que toutes mes consoles sont plus ou moins vieilles à part deux ou trois. Allongeais sur mon lit, de temps en temps levant les eux pour admirer Aki en pleine action et rire un peu. Il faut dire que galèrer à mettre ces chaussures, en balancer une, puis aller la rechercher, pour galèrer encore à la mettre... Je rabaissais mes yeux sur l'objet datant de la préhistoire pour continuer le jeu. Je marchais dans l'herbe en faisant des allés retours, pour combattre un pokémon sauvage. Faut bien faire augmenter le niveau de ces pokémon avant la prochaine arène. Le jeu continuait normalement jusqu'à ce que ma coloc' s'assoit sur mon lit. Je me redressais d'un coup. Elle m'avait fait peur. Je poussais un profond soupir en l'écoutant parler. Puis lui assurais que j'allais venir, je terminais seulement l'arène. Puis elle sorti.
    Il ne me fallut que quelques minutes pour la terminer. De toute façon j'étais arrivé au champion de l'arène quand Aki m'a fait faire un bond. Mais c'est vrai que ça m'avait bien fait peur sur le coup. En me redressant j'éteignis la console puis me levais pour sortir également. Et tête en l'air une fois hors de ma chambre, une chose me sauta aux yeux. Quoique c'était plus une sensation sur les pieds... J'avais oublié de mettre mes chaussures. Nous allons faire aucun commentaire et repartir tranquillement dans sa chambre, comme si de rien étais. En passant je remettais bien ma chemise puis enfilais un chandail gilet belge, au cas où il fait froid. Il ne me restait plus qu'à attacher mes cheveux comme à mon habitude. Deux couettes qui peuvent faire un peu gamine, mais c'est bien l'une des seules choses qui peuvent les disciplinés un minimum. Et encore ! Il y a plein de mèche trop courte qui ne veulent pas rester dans les élastiques. Bon, fin prête je m'apprêtais à sortir, mais une fois de plus j'avais oublié quelque chose. Ben oui, mes chaussures. Que j'enfilais en moins de trente secondes. L'habitude. Enfin prête, je sortis. Je n'étais jamais allé sur le toit depuis mon arrivée. C'est peut-être un bon endroit pour lire et jouer.
    Alors que je montais les escaliers un sentiment bizarre fit surface. Comme un mauvais pressentiment de ce qui se trouvait sur le toit. Mais la raison est plus forte, et puis, il se peut que je me trompe. Arrivais en haut j'apercevais Aki, plantais devant la porte. Je sortis un bonbon de ma poche. Plus précisément, en arlequin. Ma friandise préférée.
-Hello ! Qu'est-ce que tu fais planté là ?

    Alors que j'arrivais à sa hauteur je sentis cette odeur. A première vue elle ne ressemble pas à l'odeur des cigarettes. Donc il peut y avoir plusieurs possibilités. Je supposais que le type qu'on pouvait voir à cette place me donna ma réponse. On aurait pu supposer que c'était cette grande déesse de cigarette électronique, mais visiblement non. L'apparence de loin ressemblait plu à du papier. En gros le type d'en face était en train de se droguer. Je lâchais tout d'un coup un juron. J'avais oublié de prendre une console au cas où je m'ennuierais. Oui, il n'y a aucun rapport avec ce qui se passe en ce moment même sur le toit, mais c'est hyper important ! J'inspirais profondément avant de m'adresser à ce type :
- Hey ! Tu ne crois pas que c'est interdit ?
    Bon, j'en savais rien moi non plus. Je n'avais jamais lu le règlement, simplement survolée vite fait. C'est plus intéressant de jouer. Et en plus de ça, je n'aime pas du tout parler comme ça... Je regrettais déjà d'avoir parlé, mais bon. C'est fait.



Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ryle ira [PV Aki/Yume]   Dim 19 Juil - 11:45

J'aurais voulu être une belette. Je n'ai jamais compris pourquoi, mais les gens avait une fascination pour ces rongeurs longilignes. Ces belettes n'ont pourtant rien de particulier. En tout cas pas plus que n'importe quel autre rongeur.

-B...b..bo..bonjour.

Bon sang, étais-ce vraiment le moment pour penser à cela ? Je devrais songer à arrêter de fumer, ça me fout le cerveau en gelé à  chaque fois.

Je ne songe même pas à dissimuler le pétard en me retournant vers la voix. Une jeune fille à première vue. Le violet de ses cheveux me fascina soudainement. Cette couleur vive et étincelante, j'avais brutalement envie de toucher des cheveux, d'y nouer mes doigts. Jack avait la même envie, je le sentais, même si lui avais d'autres projets. Il me poussait, il voulait savoir.

-Tu crois que rouge vermeil sur violet ça ferais joli ? Elle est plutôt mignonne. Mais elle le serais encore plus avec ses intestins autour de son petit cou.

- C'est pas le moment
,
lui répondis-je mentalement.

Une main se mit en travers de ma vision. Ma main en fait. Pourquoi avait-elle fait ça ? Avais-je encore perdu le contrôle de mon corps ? C'était quoi ce timing de merde ? Mais je ne put m'interroger davantage, la porte laissa passer une autre personne. Encore une fille, un peu moins jeune que la précédente tout de même. Je pouvais apercevoir son visage à travers mes doigts. Bon sang, les toits des établissements japonais étaient pourtant réputés pour être souvent squatté par les jeunes. J'aurais dû m'en douter.

Cheveux Rouge s'adressa à Cheveux Violets, cette dernière me regardait en fronçant du nez. L'odeur du joint sans doute. Mais la clope magique s'était éteinte entre temps et je la jeta par dessus mon épaule. Il était temps pour moi d'entrer en scène et de soigner cette entrée. La première impression était toujours décisive. Recouvrant l'usage de ma main, je la plaquais contre mon cœur tout en m'inclinant légèrement, un mix entre un salut de ma terre natale et celle de ma terre d’accueil.

-Góður dagur comme on dit par chez moi. Bien le bonjour en somme. Fis-je d'un ton léger tout en souriant.

Mon islandais commençait vraiment à se rouiller. "Ghodhûr dôgour", je dois pas avoir l'air idiot avec ma prononçiation de paysan. Je relevais le buste et planta mon regard dans celui de Cheveux Rouges.

- Comme beaucoup de choses ma chère, c'est interdit. Comme par exemple ... Je fis quelque pas vers elle et m'arrêta à environ trois pas. Mon sourire disparut soudainement, laissant place à un visage dur, menaçant. Comme par exemple trancher la gorge d'un cafteur, et lancer son cadavre dans la plus proche rivière. Ça fait partie des nombreuses choses interdites.


-Je t'ai connu plus violent et plus effrayant Nakh.

- J'ai pas non plus envie des les faire fuir. J'commence à m'faire chier moi tout seul dans mon coin.

- Ben, et moi alors ?


Oui je me sentais un peu seul depuis mon arrivé. Et Jack n'est pas vraiment de bonne compagnie. Déjà parce c'est une personnification de mes tendances les plus monstrueuses à qui j'ai donné existence grâce à l'ingérence constante de diverses drogues. Non, ce n'était décidément pas la bonne entité avec qui on devait passer du temps. Mon sourire revint aussi vite qu'il avait disparu. Je devais me faire des amis. Sinon je vais devenir complétement fou.

-Trop tard mon gars, t'es déjà complétement taré.

- Herm ... Au Japon, on dois se présenter avant de demander des noms, nan ? Je commence : je m'appelle Nakh Voergensthal. Et vous mesdemoiselles ?

-Salut ! Moi c'est Jack, et j'aimerais me baigner dans votre sang.

-Silence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ryle ira [PV Aki/Yume]   Dim 19 Juil - 17:06

Ryle Ira  


Je regardais Yume avec son arlequin...Elle aime autant le sucre que moi..je sortit un de mes bonbons qui pour moi était le meilleur,une sucette de couleur rosée.J'aime la fraise..c'est doux et très bon !Et c'est encore meilleur avec les quelques pigments a la cerise qu'il y a !Je la deballais d'un petit coup de main la mettant en bouche,ça détint sur ma lange et le bou de mes lèvres comme si ça pouvait être bleu...sauf que ça détint..en rouge,rosée..

Au lieu de contemplée ma sucette , je levais les yeux vers la personnes pour l'instant iconnus qui ne tardait pas a se présenté..ou du moins a dire bonjour avec un léger accent.. euuh..Norvégiens ?Suédois?Je sais pas...et pourtant dans une anime un homme parlais avec son même accent..c'est si étrange..je regardait discrètement ses yeux qui...il n'a pas de sentiment !Il doit les cacher.. Même si d'un coup je les vis virée au jaune ..un jaune assez pâle, je m'avanca point..j'avais encore assez peur?même si il était sans armes ni rien j'avais comme même très peur.Quand d'un coup je vis un éclat rouge dans ses yeux,il planta son regard dans celui de Yume,il lui dit quelques chose dont même pas je voulais ré-entendre..j'avais la très peur mais je gardais mes sentiment pour moi.

Je regardais les yeux de Yume..elle avait peur mais elle restait de plomb devant lui.. Moi je tremblais..de peur mais jambes me tenait presque plus ..Couture..fuir..non !Mes pensee d'un coup se..se dissout..il se présenta et je le regarda d'un air interrogateur..il ajouta un “et vous mesdemoiselles"..je devrait lui répondre ?
"M..moi Aki !"
..voilà..je regardait Yume..vas-t-elle se présenter ?Je pense que oui..


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ryle ira [PV Aki/Yume]   Dim 19 Juil - 18:50




Ryle ira



    Cette personne c'était mis à nous faire un petit cours de présentation de son pays natale alors qu'Aki c'était mis à manger un bonbon elle aussi. Au moins on savait qu'il n'était pas d'ici. Et quelques seconde après, il s'approcha. Son aura... Cette impression menaçante me fit agrandir les yeux. Quand il arrivera à notre hauteur je recula d'un pas, fermais les yeux très fort, attendant le coup arrivait. Il est rare que j'avoue cela, mais j'avais peur. Peur que tout recommence... Mais à la place il parla. Je releva mes yeux pour me forcer à les planter dans ceux de ce fou. J'avais la chaire de poules et luttais pour ne pas me replier sur moi même. Mon cœur battait à tout rompre m'obligeant à respirer beaucoup plus. Je faisais en sorte qu'elle s, le moins bruyante possible, il ne fallait pas perdre pied. Ne dit-on pas que la meilleure vengeance est celle ou tu es heureux et que tu as dépassé tout ça ? des tas d'image passait devant mes yeux. Des visages heureux, la paix, un champs de fleur, une colombe, des anges, des enfants. Toutes ces images ne formèrent plus qu'une. Oui, une image des plus naïf. Mais, elle me permit de me calmer légèrement. J'étais heureuse d'avoir déplier ma chemise, ainsi, personne ne pouvait voir ma chair de poule. J'inspirais profondément pour calmer ma respiration. Inspire, expire, inspire, expire...
    Une fois calmais, (enfin plus mon corps, car la peur, elle était toujours présente,) je fronçais les sourcils. En colère contre lui et contre moi. Contre lui pour les souvenir, et contre moi pour avoir montré une si grande faiblesse. Je n'en avais pas le droit. Je pense que ma mini-crise m'a évitais d'entendre le pire de ce qu'il avait à dire. Oui, je ne l'avais pas écouté.
- Herm ... Au Japon, on dois se présenter avant de demander des noms, nan ? Je commence : je m'appelle Nakh Voergensthal. Et vous mesdemoiselles ?
En un mot : bipolaire. Oui, ce Nakh est bipolaire. Non, mais on ne terrifie pas deux filles pour tout de suite faire le beau avec ces demoiselle ! Aller, il faut se calmer, ne plus faire aucun faut pas. Aki, se présenta avant, puis je la suivi dans la présentation.
- Mon nom est Yume. Yume Noroi? 16 ans. J'espère que l'on pourra bien s'entendre; Nakh, dis-je choisissant bien mes mot et en y mettant un ton joyeux. J'ajoutais Ne t'inquiète pas, on ne va pas aller le dire aux autres. Nous ne sommes pas idiotes au point de faire une choses, que l'on aimerait pas qu'on nous le fasse. N'est-ce pas Aki ?
En parlant j'en avais quelque peu oublier ma peur. Mais pas le fait qu'il fallait se méfier de cet individu. Je ne le sentais pas, il y a une aura menaçante planant au-dessus de lui. Enfin, je suis pas médium, mais... C'est mon instinct qui me disait ça



Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ryle ira [PV Aki/Yume]   Dim 19 Juil - 21:31

La peur ... Elle nourrissait Jack, le gonflait de force et de puissance. Il me chuchotait sans interruption des mots obscènes et violents. Sa haine pour l'humanité se mêlait à mon être, tel un boa constrictor s'enroulant autour de sa victime. Sauf que ce boa voulait m'étouffer de brutalité, me pousser à la faute. Ma vision se troublait légèrement, se teintant de rouge sang. La colère m'envahissait doucement, faussant mes sens. Seul la défonce m'empêchait d'exploser soudainement.

Quelques mots mal placés, un regard de travers, une matinée un peu chiante .... Un rien pouvait exciter Jack et le sortir de sa torpeur. Il pouvait rentrer dans une rage folle et meurtrière sans beaucoup d'aide et bien sûr, il m’entrainai à chaque fois avec lui dans ces tourbillons incontrôlables de violence pure. Etais-je fou ? Fou de continuer à avancer ? Ma malédiction me suivra toujours. Jack sera toujours là, profitant de la moindre faille pour me faire sortir de mes gonds. Je devrais disparaitre, monstre que je suis.

- Ne sois pas si pessimiste. Au moins on est ensemble. Tuons-les ensemble, mmh ? J'ai faim, je veux manger leurs cœurs. Elles sont faibles, et nous sommes seuls sur ce toit. Pas de témoins. C'est tranquille et je ...

- Non.


On oublie souvent la puissance d'un simple "non". On peux chercher des excuses, inventer des histoires, se mentir à soi-même ... Mais un "non" prononcé durement et froidement, comme la lame d'une guillotine tombant fatalement sur la nuque d'un prisonnier à autant de puissance que tout ce qu'on pourrait inventer. Jack se retire dans un coin sombre de ma conscience, en grognant. Je soupirais de soulagement, mais je savais que ce n'était que partie remise. Qu'il reviendrais tôt ou tard chercher son dû.

J'ai réussis à reprendre le contrôle. La haine quitte quitte mes membres, me laissant une grande fatigue ... Mais ... Avais-je parlé tout haut ? Vu leurs regards apeurés et étonnés, je dirais que oui.

Je secoue la tête, chassant les dernières bribes d'envies meurtrières en moi. Je tente mon plus beau sourire rassurant à Aki, la plus jeune des filles.

- Enchanté Aki. Tu me semble bien jeune pour être Shinrei. Mais j'imagine qu'il doit y avoir une bonne raison, j'imagine .. ?

Puis mon sourire s'adressa à Yume.

- Enchanté Yume. J'espère aussi que nous nous entendrons bien. Je viens d'Islande, alors ne vous inquiétez pas si je semble légèrement .... Bizarre. J'ai juste un peu de mal à m'adapter au Japon et ses coutumes.

Comme dans les manuels : un ton poli et oublier ses manières de rue. Mais je ne savais pourquoi, mais je me sentais un peu gêné par cette révélation sans importance. Une clope. J'avais besoin d'une clope. Je ne sais pas si je pouvais faire confiance à cette Yume. En fait, je n'ai jamais vraiment fait confiance à personne. Je cherche mon paquet de tabac et mes feuilles dans mes poches. Et je tombe sur un petit sachet de plastique. Vide. Que ... ?

- Andskotinn kúlur ...

Le vieux juron islandais -que l'on pourrait traduire par un vulgaire "Saintes couilles de merde"- avait été soufflé. Car j'étais soufflé par mon oubli. Comment avais-je pu omettre le fait que je venais de gober un acide ? Un puissant psychotrope à déclenchement retardé ... Je sens mon sang fuir mon visage, me donnant le teint pâle d'un mort. Je ne pouvais vraiment jamais profiter d'une victoire contre Jack. Ce dernier jubilait d'ailleurs.

- Je prends les paris ! Dans une demi-heure tu enfoncera le tibia de la gamine aux cheveux violets dans la gorge de la charmante Yume ! Ha ha ! T'es foutu mon gars ! Foutu, foutu ! Ha ha ha !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ryle ira [PV Aki/Yume]   Lun 20 Juil - 16:02

Ryle Ira


Tourbillonant une de mes mèche de cheveux a mes doigts, je songea a retourner dans ma chambre pour me réveiller de ce cauchemars qui m'envellopais petit a petit..mon imagination se défouler et m'offrait ces images qui si j'aurais eu le choix aurait été vite balayée de mon esprit.Il venait du fumer..il s'appellera Nakh...il était Islandais.. Mais il avait fumée...qui ne vous dis pas qu'il était sous drogue?Quelle est son dons ?

“...N'est-ce pas Aki ?"
Si j'aurais pus m'enfuir je ne serais déjà plus la mais je me contentais d'un simple “O...oui" qui était tout écroulée ou du moins saccadé.. Je ne m'avanca..je me contentais de regarder..mais mes jambes était de vrais aimant a ombres..enfin c'est mon cerveau qui m'ordonnais de me cacher a l'ombre donc je m'avanca au soleil pour passer a cote du mur..la ou le peut d'ombres y été...

“- Enchanté Aki. Tu me semble bien jeune pour être Shinrei. Mais j'imagine qu'il doit y avoir une bonne raison, j'imagine .. ?"
Cette phrase me coupa de mon imagination .alors que j'avais finis ma sucette je répondis en regardant par terre..
“-E..E..Exact !"
Ma vision se leva vers ses yeux qui était.. Un vrais spectacle de la nature..il vire au rouge..et au jaune...chaque seconde..comment peut on être ..colérique et heureux a la fois ?L'envie de dire.."qui êtes vous "me donnée..envie..je sortit mon portable...j'avais reçu un message...“Si tu veut que ton.." Hein ?Encore une blague a la con ?Je supprime direct !Ces chaîne j'en ai pas besoin..je m'assis et ferma les yeux..ma respiration était calme et si je ne serais pas avec..sur se toi..avec se fou..que je ne connait pas..la chaleur se faisait plaisante et mes mains qui doucement était sur mes genoux..je me caressait mes genoux..et doucement...le repos m'envahit..

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ryle ira [PV Aki/Yume]   Lun 20 Juil - 17:04




Ryle ira



     En ce moment même, je n'avais qu'une envie : repartir dans ma chambre et jouer à un jeu. Y passer des heures pour oublier ce foutu monde et ces foutus habitants. En disant cela je suis compris dans ces foutus habitants. Qui pendant un jeu pense à des tas de choses et ressentent vraiment quelque choses ? Bon, moi rien, oublient jusqu'à mon existence même. Ce que j'aimerais vivre dans l'univers de "No game, no life"... Là je me sentirais bien. En paix et paisible. Bon, je n'irais pas jusqu'à devenir la reine, mais simplement rester et jouer pour l'éternité. Ce serait là le plus beau de tout les rêves. C'est pourquoi je me maudissais d'avoir oublié une console, mais je ne pouvais pas partir maintenant et laisser Aki seule avec ce type. Elle était tendu, elle devait avoir, elle aussi, peur. Etant la plus grande, j'étais donc obligeais de me montrer, on va dire, l'exemple.
“- Enchanté Aki. Tu me semble bien jeune pour être Shinrei. Mais j'imagine qu'il doit y avoir une bonne raison, j'imagine .. ?" s'adressa-t-il à Aki.
    Aki s'empressa alors à lui répondre non san buter sur le seul mot qu'elle prononça. Puis alors que... Il s'appelle comment déjà ? Ah oui ! Alors que Nakh s'adressait à moi, Aki alla dans un coin. Peu à peu elle se calmait, tranquillement. Quand je recommençait à fixer Nakh, il me souriait. Quand il dit ce mot. Bizarre. J'eu des envie de rétorquer. Ma bouche s'ouvrit, mais ne tarda pas à se refermer.
    Je m'appuyais sur le mur, à côté de la porte. Un faible vent soufflait. À peine discernable qui apaisait la chaleur du soleil. Bien qu'une personne normale se serait tout doucement détendu, je restais tendus, paré à tout moment. Non pas à la fuite, mais à la possibilité d'un affrontement. Bon, Dieu (s'il existe) seul sait, que ce ne sera pas moi qui donnerais les coups. Je suis bien trop faible. C'est ce que je me disais dans a tête, mais il se peu tout aussi bien, que je fuis comme un simple animal effrayé. Pourquoi resterais-je à côté de cette porte si ce n'est pour fuir ?
Alors que j'allais à nouveau parler, pour pas que le silence perdure trop longtemps, notre nouvel ami dit quelque choses dans sa langue maternelle. Et selon le ton, ce n'était pas gentil... Suite à cela son teint devint blanc. Aussi blanc que l'un des rares nuages passant au-dessus de nos têtes. C'était inquiétant. Très inquiétant. Etais-je trop gentille ? Ou bien trop naïf ? Quoi qu'il en soit je fit quelque pas vers lui. Assez pour être à porter de bras en un petit pas.
-Ca va ? Quelque chose ne va pas ? Lui demandais-je avec une voix inquiète.
J'avais peut-être était inquiète un moment, mais la peur reprit vite le dessus et fit un pas en arrière. Je croisais les bras dans un espoir désespéré de me réconforter. Néanmoins, je continuais à le fixais, essayant de faire un sourire qui se voulait réconfortant. Il ne devait pas être jolie à voir mon sourire...
Durant ces quelques secondes ou je m'étais rapprochée de lui, j'avais remarqué qu'il était plus grand que moi. Chose bizarre certes, mais, voir une personne plus grande que soit donne l'impression d'être comme un Minimoy. C'est frustrant.



Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ryle ira [PV Aki/Yume]   Mar 21 Juil - 1:57

-Ça va ? Quelque chose ne va pas ?

Oh si tu savais ma belle ... Si tu savais tout ce qui n'allait pas chez moi, tu appellerais le centre psychiatrique le plus proche et tu fuirais vite et loin.
Je ne savais pas quoi faire. La drogue engourdissait mes réflexions, m'empêchant de trouver une solution. Je devrais fuir, je leur avais déjà fait peur, un peu plus, un peu moins ...

- Bim, un coup sec dans la trachée et tu jettes la gamine par dessus la barrière ! Tu crois qu'elle mettras combien de temps avant de voir l'intérieur de son crâne étalé sur la route, mmh ?

Il ne pouvait jamais me laisser tranquille. Il devait toujours me torturer l'esprit, toujours me pousser dans mes retranchements. Mais que pouvais-je faire ? Jack est hallucination auditive. Une personnification de mes plus noirs penchants pour la violence et la barbarie. C'est aussi grâce à lui que je ne suis pas seulement un drogué psychotique dénué d'émotions. C'est ce passager rouge qui me permet d'avoir une conscience et d’espérer pouvoir être un ... Humain. Sans lui, ma tête imploserais sous l'afflux constant de colère et d'images de violences.

J'ai l'impression que mon ventre se tord alors que la nausée monte. J'inspire profondément, mais j'ai une crise de panique je pense. Pas bon, pas bon, pas bon ... Mes jambes tremblent, elles ne veulent plus porter mon poids. Ma visions e brouille et cette fois-ci, des étoiles apparaissent devant mes yeux. Oh le bad trip de merde que je me tape. J'ai pourtant pris bien pire dans ma courte vie, et ce en bien plus grosse quantité. Alors pourquoi ? Pourquoi ? J'avais simplement pris un joint et une pastille de mescaline ... Elle devait être coupé à tout et n'importe quoi ...

- Jack ?

- Ouais ?

- Demain, on bute Mishima.

- Ah enfin on va buter quelqu'un ! Ça c'est bien ! Tu es sur la bonne voie, partenaire !


Je suis à genoux, un main contre le sol, et l'autre contre mon ventre. Vraiment, je vais mal là. La montée d'acide, c'est vraiment de la merde.


- Rien. Tout va bien. J'me sens juste un peu ... Patraque. Ce n'est rien t'inquiètes pas ...

Je ne sais vraiment pas mentir, décidément.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ryle ira [PV Aki/Yume]   Mar 21 Juil - 21:42

Ryle Ira


Je vais bien..je me sens bien....ma conscience s'en allée au plus profond de mes rêves,tandis que mon corp persistait,il était lui aussi fatigué,mais il avait l'air de connaitre le danger..je me reposait les yeux mis-clos regardant la scène qui se déroulait autour de moi..Yume avait les yeux orange de curiosité.. Elle regardait Nakh,qui lui...oh..c'est la première fois..premiers fois que vis..chaque couleurs se battre,sa passait de rouge,a marrons...a rouge et à marrons...
“Nakh...tu va pas...bien ?"

Je pense que je peut lire leur sentiment donc..leur vie,c'est un peu comme ça..Je n'ai jamais vus de ma vie..ça.'c'est vraiment étrange !Justement..j'ai appris que si quelqu'un était.. Indécis il fallait l'apaiser,donc lui parlais !Il faut faire en sorte qu'il se détende..calmement !
“...C..c'est q..quoi ta..p..passion?"
Ma voix sonnée timide..même mon comportement l'étais.. Je regardais le sol mes yeux éperdue en attendant une réponse...regardant ses yeux,il faut que je lui pose une autres questions..peut être..aahh mais que dire ?

Au lieu de ça je pris mon portable et joua a un mmo..passionnant on va dire..surtout bien contre l'ennuie,ou du moins le stress !Je suis petite par rapport a lui..et yume aussi , comment faire quand on est 2 dont 1 qui sert a rien contre un homme plus grand ?Bah on fuis..sauf que la..fuir se serais donner son arrêt de mort !Ah bien regardée...il n'a pas l'air si terrifiant..




Dernière édition par Aki Kara le Mer 22 Juil - 11:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ryle ira [PV Aki/Yume]   Mer 22 Juil - 1:43




Ryle ira



    Il a gagné. Il m'a vraiment surprise. À genou par terre se tenant le ventre dans ses mains comme s'il s'était fait planter. Et tout ce qui trouve à dire c'est :
- Rien. Tout va bien. J'me sens juste un peu ... Patraque. Ce n'est rien t'inquiètes pas ...
     N'importe qui rirait dans cet situation, non ? J'avais éclaté de rire comme ça d'un coup. Un rire qui ne dura pas plus de 15 secondes. Assez pour alléger un cœur pour toute une journée. Ca faisait longtemps que je n'avait pas rit de si bon cœur en présence d'êtres humains. Et encore plus quand c'est eux qui me font rire. Je suppose que le voyant à quatre patte, comme un pauvre petit chien, m'avais fait oublier sa dangerosité. Il faut dire qu'une tête en l'air telle que moi... Et puis, à terre comme il l'était, il me faisait de la peine. Comme un gamin qui a besoin d'aide. Non, pas de la pitié, plutôt de la compassion. Oui de la compassion. Et aussi un mélange d'égoïsme. C'est comme si, je ne supportais pas voir des personne près de moi souffrir. Un peu comme Allen Walker dans "D Gray Man." Il ne veut simplement pas assister à ce genre de choses. Bon, lui c'est pire avec le contexte ! Mais c'est bel est bien de l'égoïsme.
    Aki parla à nouveau s'inquiétant de l'état de Nakh. Une impression Je l'avais quelque peu oublier pendant le court temps où elle n'avait rien dit. C'était une peu méchant de faire cela...
-Tu es sûr d'aller bien ? Parce que là, tu fais pas très convainquant.
    Puis Aki posa une question futile concernant ces passions. Quand une personne va mal, on peut lui parler pour la garder consciente.  Mais je ne pense pas que c'était pour cela qu'elle avait posé cette question. Je me retourna l'espace de quelques secondes vers elle pour voir ce qu'elle faisait. Elle était sur son portable. Puis me retournais à nouveau vers Nakh, attendant ça réponse. Evidemment que j'étais curieuse par sa réponse ! Qui ne le serait pas ?



Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ryle ira [PV Aki/Yume]   Sam 25 Juil - 18:29

-...C..c'est q..quoi ta..p..passion?

La question pris le jeune homme totalement au dépourvu. Alors qu'il souffrait le martyr, bien qu'il ai largement vécu pire situation, cette enfant lui posé une question qui n'allait ABSOLUMENT pas avec la scène. En fait, il était tellement étonné par cette question qu'il en oublia pendant quelques instants sa montée d'acide. Il aurait voulu rire, mais les douleurs revinrent en masse dès qu'il voulut ouvrir la bouche. Comme si elle avait lu dans ses pensées, Yume fut prise d'hilarité. Bien que ce n'était pas pour les même raisons que le nordique.

- Tu es sûr d'aller bien ? Parce que là, tu fais pas très convainquant.

- Merde, moi qui pensais être un acteur de talent ... Lâcha-t-il avec un faible sourire ironique.

Le jeune homme pris une grande inspiration en attendant que les douleurs passent. Il finit par s'asseoir à même le sol, là où il avait failli s'écrouler. Pour se détendre, Nakh attrapa son paquet de tabac et commença à rouler une cigarette. Sans additif cette fois-ci. Ne tentons pas le diable pour une fois se dit-il.

- Une passion, hein ... L'islandais alluma sa clope et lâcha un premier rond de fumée. M'en trouver une, ce serais déjà pas mal, nan ?

Car le Nakh n'avait pas vraiment de passion à proprement parlé. Pendant une longue période de sa courte  vie, le jeune homme avait dû apprendre à survivre, à subvenir à ses besoins, à contenter les envies macabres de Jack sans vraiment se faire plaisir. Non, définitivement non. Il ne pouvait avouer que ce qui pouvait être appelé "passions" consistait surtout à se battre et à se droguer massivement. Elles avaient l'air gentilles ces filles. Un peu trop gentilles même. Elles ne comprendraient surement pas.

Le jeune homme décida quand même de répondre honnêtement, tout en lâchant un autre rond de fumée et le regard dans le vide, légèrement nostalgique.

- J'aime bien ... Chanter. Des vieux chants d'mon pays. Et d'autres que j'ai entendue sur les routes.

Il se trouvait un peu ridicule à avouer ça alors qu'il sortait tout juste d'une montée d'acide. D'ailleurs, elle pouvait reprendre à tout moment, mais le nordique voulait profiter de ce moment de répit. Il trouva une position un peu plus confortable et regarda tour à tour les deux filles.

- Et vous alors ? Comment les japonaises s'occupent ici ?


-Sérieusement ? T'as que ça à foutre mec ?

-Ta gueule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ryle ira [PV Aki/Yume]   Mar 28 Juil - 22:09

Ryle Ira


L'islandais me faisait plutôt rire,même si il était on va dire assez terrifiant il savait faire passer le temps,il était même étrangement impressionnant,d'un seconde a l'autre il pouvait changer de sentiments.Un saut d'humeur on appelle ça !Bon il y a autre chose aussi...la schizophrénie, les psychopathes et autre mentalement étrange. Si il y a bien une chose qui me passait a l'esprit c'est qu'il ne pouvait pas etre ces derniers !Juste impossible !A cette pensée je me méfiait et me leva scrutant les recoins du toit en marchant comme ça sans réelle but,puis je passait a cotée de Yume et Nakh,une idée subite me traversa l'esprit qui fut interromp par la réponse de ce dernier.
"J'aime bien...Chanter. Des vieux chants d'mon pays. Et d'autres que j'ai entendu sur les routes."
Et je rétorqua directement
“Chante nous en une !En Islandais !"
En voyant les paroles que je venait de dire sans aucune timidité ou autre n'était un peu honteuse,heureusement Nakh dit aussitôt
“Et vous alors ?Comment les japonais s'occupent ici ?"
Euh..tu veut vraiment savoir ?Car ...je suis pas un bonne exemple..
“Jouer au jeux-vidéo,lire des mangas...la routine.."
Par rapport a lui l'écart était affreusement grand...un peu trop même..

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ryle ira [PV Aki/Yume]   Mar 4 Aoû - 18:41




Ryle ira



    Nakh dit avec un sourire, je pense ironique, qu'il pensait être un bon acteur. Qu'elle drôle de personnages. S'il aurait fait partis d'un jeu ou d'un anime, ou alors d'un manga, je l'aurais sûrement bien aimé. Il m'aurait, en tout cas, bien fait rire. Les situation comique pourrait s'enchaîner à une vitesse fulgurante avec lui dans les parages. Mais il y aurait eu aussi des combats. Hum... Pourquoi se battrait-il ?... Avant de pousser plus loin cette histoire, Nakh répondit à la question d'Aki, en allumant une cigarette
-Une passion, hein ...  M'en trouver une, ce serais déjà pas mal, nan ?
    Il devait s'ennuyer. Vivre ainsi est plutôt ennuyeux. C'est comme vivre sans vivre. Mais dire qu'il devrait s'en trouver une, pourrait venir supposer qu'il tient à la vie
-- J'aime bien ... Chanter. Des vieux chants d'mon pays. Et d'autres que j'ai entendue sur les routes, ajouta-t-il.
    Aki lui demanda alors d'en chanter une islandaise avec un ton enjoué. Il est rare d'entendre parler de se pays. C'est à peine si je connaissais ce pays. Son emplacement m'est même inconnue à vrai dire... Le fumeur nous retourna la question sur nos passion. Lorsque Aki y repondit, en première j'esquissais un sourire. Il est vrai que nous sommes des personnes typiquement japonaise.
-Nous sommes de vrais clichés à nous deux.
Tout en lui répondant, je camouflais ma bouche et mon nez avec ma main. "Si seulement je pouvais avoir un foulard..." Je déteste l'odeur des cigarettes. Elle pue... Heureusement que le vent n'allait pas vers moi. Je n'aurais pu supporter cette odeur infecte.



Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ryle ira [PV Aki/Yume]   Mar 11 Aoû - 19:47

Le nordique ne put s'empêcher de pouffer de rire en voyant l'enthousiasme d'Aki lorsqu'il leur avoua qu'il aimait chanter. N'avait-elle pas arrêter de bégayer d'ailleurs ?

Avec un sourire espiègle, il ajouta :

- J'ai dit que j'aimais chanter, pas que je savais. De plus je pense que j'me suis assez rendu ridicule pour aujourd'hui. On verra ça pour une prochaine fois.

Aki répondit à sa question et Yume confirma en parlant de clichés. L'islandais jeta son mégot de cigarette par dessus son épaule et se leva, faisant craquer son dos.

-Des clichés je sais pas ... Après tout, Quatre-vingt dix pour cent des gens de mon peuple sont blonds aux yeux clairs et à la peau blanche. Alors que moi, à part pour les yeux, on pourrais dire que j'suis japonais. Ou européen, au pire des cas.

Il regarda le ciel, toujours aussi calme et ennuyeux qu'avant. Il inspira puis baissa les yeux vers les deux jeunes filles.

-Et puis, nous sommes à Shinrei. Nous sommes tout sauf des clichés je pense. Au pire ... il murmura ... Une bande de monstres avec des pouvoirs effrayants ... Il repris, un peu moins lugubre. Enfin ça, c'est c'que pensent les autres humains, les clichés des gens normaux qui ne comprennent rien à la différence.


Il n'était pas dans les habitudes du Nakh d'être aussi loquace. Mais le mot "Cliché" avait réveillé une ou deux choses en lui. Comme son aversion pour les préjugés et les jugements trop hâtifs. Aversion hypocrite puisque lui-même jugeait les gens selon des critères totalement arbitraires. Ajoutons "Légèrement hypocrite" à la très longue liste de ses défauts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ryle ira [PV Aki/Yume]   Lun 17 Aoû - 15:06

Ryle Ira


J'étais admiratif du certains Nakh,il était tarée mais pouvait se rendre ridicule en un rien de temps .Il était aussi pas mal impressionnant...je me demande ce qui se trame dans sa tête...numéro 1..ses yeux virait de 2 couleurs !Numéro 2..Il ne sais pas chantée ?!
“Je suis sûre que tu chante bien...s'il te plaît"
Je dit avec mes petit yeux implorant !J'aime entendre chanter donc ça me ferait plaisir de l'entendre !Et puis sa peut pas être pire que moi..

Il parlait de clicher très bien et avait des bon argument bien fondé..
“Hm..."
J'emis juste un petit grognement.Je n'aime pas ce sujet..le terrain est glissant..très glissant,un mot de travers et on se retrouve a dévaler une montagne de larme transparente comme des perles a remonter par la seule force des bras..il y a les gens fort qui monterait en 1 seconde ,les gens moyens qui mettrais un peu plus de temps et moi...moi qui ne remonte que si elle est pousse a le faire..

“Yume..Nakh..quelle est votre pire défaut ?"
La questions en sois était intéressante mais après c'est a eux de trouver la réponse et la ça devient compliquée.. Pourquoi?Car on essaye de l'ignorer !Jamais on dira a quelqu'un «Je suis capricieuse » ce serai se mettre le couteaux sous la gorge en espérant pouvoir la séduire,alors qu'on c'est bien que l'élu(e) nous dira...Non !

Après avoir éternué un bonne trentaine de fois je me leva et dit poliment
“Je vais chercher ma veste !"
Ce qui me fit sourire car mon cotée de fan girls criait au et fort “Ils vont s'embrasser pendant que tu ne sera pas la" et je vous jure que je n'ai pas fait exprès !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ryle ira [PV Aki/Yume]   Mer 19 Aoû - 14:48




Ryle ira



    Nakh ria lorsqu'Aki lui avait demandé, énergiquement, de chanter. Mais il détourna son offre. Je préférais ne rien dire de tout cela et garder le silence. Plutôt que d'interagir, je préférais de loin observer le déroulement de tout cela. Un sourire collé sur mon visage, les yeux légèrement plissés. Mon regard restait fixé sur Nakh, allant de temps en temps vers Aki avant de revenir vers ce garçon. Bien qu'il semblait sympathique, le fait de ne pas le connaître me laissais en alerte.
    Il jeta sa cigarette, j'enlevais donc ma mains filtre couvrant ma bouche. Puis ils se leva. Il commença alors à parler. Le mot cliché l'avait fait réagir. La conclusion que l'on pouvait tirer, ce serait qu'il n'aime pas les idées toutes faîtes sur un groupe de personnes. Mais se fut la deuxième partie de sa tirade qui me fit tiqué et disparaître le sourire fixé sur mes lèvres ils y a encore peu.
-Et puis, nous sommes à Shinrei. Nous sommes tout sauf des clichés je pense. Au pire ... Une bande de monstres avec des pouvoirs effrayants ... Enfin ça, c'est c'que pensent les autres humains, les clichés des gens normaux qui ne comprennent rien à la différence.
Nous. C'est vrai... Nous sommes les monstres. C'est nous qui avons un pouvoir que les humains n'ont pas, donc c'est normal que se soit nous les monstres. Chose que j'avais oublié. Nous sommes des monstres. Un rire sombrement doux sorti de ma bouche. Pas fort. Presque silencieux. Ma poitrine tressautait, tandis que j'essayais de cacher ce sinistre rire. Une fois calmé, je relevais la tête, les yeux sombres.
-Merci de rappeler ça...
Mon sourire avait disparut. Mais il réapparu vite, lorsqu'une Aki frileuse nous posa une question bizarre :
-Yume...Nakh..quelle est votre pire défaut ?
Je ne savais que dire. Un défaut... Et un plus notre pire défaut... C'est plutôt compliqué d'en trouver un si peu de temps, mais... Pourquoi ne pas en dire un que beaucoup connaisse.
- Je dirais... Men...je toussais avant de reprendre Maladroite. Pas sur que ce soit le pire.

Je souriais à nouveau, mais sans grande joie. Ce qu'avait dit Nakh, il y a quelques minutes me tracassais encore. Aki, après avoir éternué nous annonça qu'elle allait chercher une veste.



Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ryle ira [PV Aki/Yume]   Dim 13 Sep - 12:25


Pour éviter les spoils, j'utilise un srasoir.:
 


Son pire défaut ? Sa propre existence pensait le nordique. Ou bien ses nombreuses dépendances à a peu près tout ce qui pouvait exister dans ce monde corrompu. Il réfléchissait à cette question et soudainement, la mescaline explosa dans son cerveau, déversant des effluves psychédéliques.

Voici "Nakh aux Pays des Emmerdes".

Nakh était dans un monde nouveau, un monde étrange qui avait perdu son apparence habituelle, où les choses les plus familières prenaient des allures fantastiques et changer sans arrêt de forme et de couleurs. Plus rien dans cet univers n'était impossible : les objets faisaient un doigt d'honneur aux règles de la gravité avant de lui foncer dessus pour ensuite l'esquiver à quelques centimètres de son visage ; ou bien, par quelque tour de passe-passe extraordinaire, ils se retournaient sur eux-même et se retrouvaient à l'envers, puis reprenaient leurs formes initiales.

Quant aux sons, ils étaient tout bonnement incroyables, Nakh n'en n'avait jamais entendus de pareil. Les bruits environnants se répercutaient dans sa tête comme dans une sorte de caverne où il se tenait, silhouette chétive, sous la voûte de son propre crâne. D'autres voix venaient se mêler  à ces bruits sous l'immense dôme osseux qui l'entourait, des voix qui résonnaient en roulement de tonnerre étouffés et qui lui ordonnaient de partir, de s'en aller. De fuir pendant qu'il était encore temps, avant que Piggy le monstrueux cochon n'arrivât, rasoir en main, exercer sa terrible vengeance.

Par tous les anciens dieux que ce cochon était effrayant. Une peur viscérale, indescriptible, car on ne pouvait échapper à Piggy et à sa queue en tire-bouchon d'une longueur impressionnante. Il manait si bien le rasoir qu'il aurait pû trancher le Mont Fuji en deux en baillant. Ce qui n'as évidemment ... AUCUN PUTAIN DE SENS.

Et bien que Nakh sois un brave, tout ce qu'il pouvait faire, c'était fuir, fuir devant le monstre rose, violet et pourpre à tête de cochon. Il enfourcha une licorne ailée, une licorne qui venait de finir une guerre selon les traces de combat mais cela est un autre délire hallucinatoire. Il éperonna sa monture fantastique et s'envola vers le ciel. Les gnomes à tête de citrouille, au sol, se demandaient si ils allaient revenir un jour.

Mais l'islandais ne revenait pas, il était déjà bien loin vers le nord, volant à tombeau ouvert sur l'autoroute étoilé du ciel, au mépris du code des voies aériennes. D'ailleurs dans son esprit, le code des voies aériennes n'existait pas, remplacé seulement par une logique défiant toute logique normale. En fait, il n'avait pas conscience d'être sur une autoroute. Le peu de capacité d'analyse qu'il possédait à l'ordinaire l'avait abandonné. Il s'était mis en pilotage automatique sur cette bestiole diabolique rapide sans avoir notion de ce qu'il lui arrivait.

En bref, sous l'influence de la mescaline, certainement coupé à l'extrait de quelque crapaud exotique, et court-circuitant ses synapses, Nakh Voergentshal possédait maintenant l'inconscient pré-hominien de quelque ancêtre avec la compétence mécanique d'un loubard à licorne ailée.

On arrive pas à se faire à cette image, hein.

Mais il aurait été impropre de dire qu'il avait perdu l'esprit, comme suggérèrent deux policiers de l'autoroute étoilée, qui avaient le visage de Kadhafi et de Klaus Meine, le chanteur du légendaire groupe Scorpions. Ces deux là trouvaient que mille deux cent soixante kilomètres à l'heure, même sur l'autoroute, c'était un peu trop. Mais ils décidèrent de finir leurs bières à l'extrait de pétrole avant de poursuivre le drogué.

Chacun ses priorités.

Et puis ils n'avaient aucune envie de se retrouver dans une macabre récupération de chair humaine sur voie galactique. Opération qui nécessiterait un grand nombre de sacs en plastique. Mais pour Nakh, cette éventualité n'existait pas. Sa monture s'était transformé en un immense disque de flammes dansantes et d'ombres effrayantes qui se déroulaient et s'entortillait selon un thème complexe où bruits et musiques se fondaient en un chapelet infini de couleurs et de lumières des catadioptres de la chaussé du ciel.

µAu milieu des délires hallucinatoires, il entendit une série d’éternuements. Sons qui paraissaient complétement déplacés dans son voyage mental. Il revenu brutalement à la réalité. Tellement brutalement qu'il perdit l'équilibre et tomba, face contre-terre.

Il tomba alors qu'il était assis. Par terre. Il en faut de la volonté pour se casser la gueule alors qu'on est assis par terre !

Alors que ses sens retrouvaient peu à peu leurs fonctions initiales, il se rendit compte que seulement quelques secondes  s'étaient passés. Il avait pourtant eu l'impression que son voyage avait duré un jour et une nuit, mais il fut soulagé que ce soit autrement : un peu plus de temps dans son trip hallucinatoires et il aura sauté du toit pour allonger une bonne droite à Kadhafi le policier de l'autoroute étoilé.

Le nordique se frotta le nez, rougi par le choc contre le sol. D'une voix éraillé, comme si cela faisait des siècles qu'il n'avait pas parlé, il plaisanta :

- J'crois que j'suis bien plus maladroit que toi Yume.

L'islandais ne put s'empêcher de rouler une autre cigarette. Il fallait qu'il se détende. Absolument, ne serais-ce que pour faire bonne figure. Mais un point le tracassait. Juste avant son départ pour le monde fantasmagorique des étoiles, il se souvenait d'un terme ... Ah oui, "monstre". Et le sourire figé, crispé, forcé, et amer de la japonaise lorsqu'il avait dit qu'ils étaient une bande de monstres. Il se racla la gorge, préparant un de ses petits discours.

- Tu sais, j'préfère être un monstre, quelqu'un d'unique et d'exceptionnel, plutôt que n'être qu'un grain de sable au milieu d'un désert de normalité. Nan franchement, ce serais tellement emmerdant. Tu sais ce que je pense ? Bon ... Peut-être que tu veux pas de mon avis, mais j'le balance quand même. Il se leva, la cigarette derrière l'oreille et en lui adressant un clin d’œil. Je pense qu'on a était choisis. Choisis pour accomplir de grandes choses. Bonnes ou mauvaises, ça, ça dépends que de nous. Alors ouais, on est sans doute des monstres aux yeux des autres, mais mieux vaut être craint qu'être ignoré. Son sourire s'élargit, en préparation de sa petite blague. En tout cas, c'est ce que j'ai appris en jouant à Assassin's Creeds.

Sa petite tirade sonnait tellement fausse à ses propres oreilles. Il donnerait sa vie, son âme, et ceux des autres pour avoir ne serait-ce qu'un semblant de vie normal. Pour ne plus avoir à combattre sa propre nature, son don. Pour ne plus avoir affaire à Jack, son alter-égo psychopathe. Mais en bon acteur, il garda le sourire. quelque temps.

Il fronça des sourcils et se frotta un peu plus le nez endolori. Il ne put s'empêcher de lâcher un "Enfoiré de Piggy le cochon, tu sais où j'vais t'foutre ton rasoir ?"


Car ce n'était que la première montée de mescaline. Et même lui, le principal concerné, ne savait ce qu'il pouvait se passer par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ryle ira [PV Aki/Yume]   Sam 31 Oct - 13:03




Ryle ira



    Lorsque je vis Nakh tombait, je ne pu m'empêcher de lâcher un petit rire, vite dissimulé par ma main. Mais mes yeux rieurs me trahissaient.
- J'crois que j'suis bien plus maladroit que toi Yume.


Je riais encore un peu, après cette remarque en lâchant un "c'est vrai" au passage. Une pensée, que je n'aurais jamais cru avoir vis-à-vis de quelqu'un du sexe opposé me traversa. Il a l'air sympathique en fait. Ma garde s'abaissa un peu plus. Mais pas non plus totalement. Un raclement de gorge provenant de Nakh annonçait qu'il allait parler.
- Tu sais, j'préfère être un monstre, quelqu'un d'unique et d'exceptionnel, plutôt que n'être qu'un grain de sable au milieu d'un désert de normalité. Nan franchement, ce serais tellement emmerdant. Tu sais ce que je pense ? Bon ... Peut-être que tu veux pas de mon avis, mais j'le balance quand même. Il continua après m'avoir fait un clin d'œil. Je pense qu'on a était choisis. Choisis pour accomplir de grandes choses. Bonnes ou mauvaises, ça, ça dépends que de nous. Alors ouais, on est sans doute des monstres aux yeux des autres, mais mieux vaut être craint qu'être ignoré.
Des pensées maussades recommencèrent à m'assaillir. Oui, il est vrai que se distinguer est bien. Mais une vie normale, ne serait-ce pas mieux ? Une vie comme tant d'autre, avec des problèmes banales ? Stoppant ces pensées, il ajouta que c'est ce qu'il avait compris en jouant à un jeu. Je lui souri par politesse, n le croyant pas. Et sachant pertinemment, que ce ne pouvait être vrai. Je le regardait dans les yeux un sourire sur les lèvres, les yeux reflétant une tristesse. Tristesse causait par la vérité. La vérité de ce monde. Avec toute la douceur je lui répondis, pesant bien mes mots.
- Nakh Voergensthal, es-tu sûr de ce que tu dis ? Je suis d'accord avec toi pour le fait que c'est à nous de choisir. Je n'ai pas honte de mon pouvoir, je trouve qu'ils nous reflète... Mais si ce serait à choisir... je fit une courte pause me posant la question si sans mon pouvoir je serait toujours en vie, avant de recommencer avec plus d'assurance.Si ce serait à choisir, je préférerais... ne pas... en avoir. Je ne sais pas pour toi, mais... avoir une vie banale, se serait bien...
Je pense avoir menti. Ce pouvoir que je ne contrôle pas, m'a sauvé la vie plusieurs fois. Et il est sûr et évident que si je ne l'aurais pas eu je serais morte à l'heure qu'il est. Et non pas d'une mort douce... Je ne le connais pas, il ne me connais pas. On ne connais pas le passé l'un de l'autre mais d'un certains sens, quand on le regarde bien, il semble avoir souffert également... Ou était-ce simplement mon imagination ? Je m'approchais de lui en sortant de me poche un éternel pansement qui ne me quitte jamais. Je m'accroupis face à lui, en lui présentant un bout du pansement que je tenais du bout des doigts. Un sourire de sympathie se dessinait sur mes lèvres. "Tiens." En plus de ces pansement dans ma poche, lorsque j'ai mon sac, j'ai également toute la panoplie du petit médecin. Il me rassure un peu.



Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ryle ira [PV Aki/Yume]   Sam 31 Oct - 16:27

Sous l'effet des diverses drogues, les émotions du nordique était généralement décuplés. Sa sensibilité, à fleur de peau. Un soir, en solitaire, après avoir fumé plus d'une vingtaine de grammes et gobé plusieurs champignons hallucinogènes, il avait pleuré toutes les larmes de son corps en regardant "Forest Gump". Huit fois d'affilés.

Et le visage de son interlocutrice, oscillant entre tristesse et amusement, faisait renaitre cet état de ce qu'il appellerait "la niaiserie à son paroxysme". Même Jack, hurlant à pleins poumons des obscénités morbides dans sa tête, ne l'empêcher pas de vouloir rassurer la jeune fille. Que ce soit par des paroles, maladroites de par sa nature de mâle trop-viril-un-peu-macho-sur-les-bords, soit par des gestes, qui auraient aussi été bien maladroits. Les drogues faisaient d'ailleurs leur petit bout de chemin dans les veines du nordique, et il ne put expliquer pourquoi il détourna le regard, gêné, lorsque Yume planta son regard dans le sien.

- Nakh Voergensthal, seul son psy l’appelait ainsi, il ne put s'empêcher de sourire et la regarda à nouveau dans les yeux. Es-tu sûr de ce que tu dis ? Je suis d'accord avec toi pour le fait que c'est à nous de choisir. Je n'ai pas honte de mon pouvoir, je trouve qu'ils nous reflète... Mais si ce serait à choisir...Si ce serait à choisir, je préférerais... ne pas... en avoir. Je ne sais pas pour toi, mais... avoir une vie banale, se serait bien...


Nakh soupira. Bien évidemment qu'il aurait voulu rester au pays, avoir une vie foutrement normale et chiante. C'était toujours mieux que d'avoir ces litres de sang sur les mains. Les hurlement de peur et de souffrance des victimes de Jack. Son rire hystérique résonant pendant des heures, avec la propre voix du jeune homme. Les cauchemars, sans cesse venant le hanter la nuit. Le faisant pleurer comme une petite fille en pleine nuit lorsque ses nerfs le lâchaient (c'est à dire a peu près trois fois par mois.) Il aimerait avoir une vie normale et chiante de jeune homme complexé par des problèmes de fille, d'avenir et de relations. Des relations qui ne finissent pas forcément mal et dans l'hémoglobine.

Mais voilà, il ne se faisait pas d'illusions. Il n'y avait aucun espoir pour lui. Aucun espoir que la voix malsaine dans sa tête se taise ne serais-ce que pour une journée.

-Ouaip, on a un consensus au Centre des Personnalités Psychopathes où on ne doit pas laisser nos hôtes plus de cent vingt-sept minutes tranquilles. Et j'dois t'avouer que moi j'fais du zèle, hé hé hé.

Il chercha une bonne réplique cinglante à lui balancer, mais bien sûr il savait qu'il ne pouvait le faire taire. Il choisit donc de se concentrer sur la jeune fille, afin de ne pas perdre pied devant elle. Et il se sentait coupable d'avoir déclenché des pensées tristes chez cette inconnue qui lui montrais de la sympathie. D'ailleurs cette dernière s'accroupit devant lui et lui tendit un pansement. Le junkie mit un petit temps à comprendre ce qu'elle voulait, peu habitué aux gestes de sympathie et abruti par les drogues.

Et bien qu'il prenait rarement soin de ses blessures, il prit le pansement en soufflant un "Þakka þér" enroué. Mais lorsqu'il saisit le pansement, il effleura très légèrement les doigts de la japonaise. Immédiatement, un coup de jus lui parcourra la main et l'avant-bras. Un peu comme un coup d'éléctricité statique qu'on se prends en touchant un objet métallique ou autre. Sauf que la décharge était bien plus puissante, douloureuse mais largement supportable. Cela le prit tout de même au dépourvu et il ne put s'empêcher de lâcher un petit grognement de douleur mêlé à de l'étonnement.

Il prit le pansement tombé à terre et se le mit bien vite sur le nez. Il ne comprenait pas cette gêne ambiante qu'il ressentait et il tenta de se détendre en tentant un petit trait d'humour :

- On dirait bien que c'est c'qu'on pourrait appeler un coup de foudre. Avec un sourire volontairement idiot.

- Pitoyable.

Il se racla encore la gorge et coinça la cigarette entre ses dents.

- Une vie normale ... Ouais, pourquoi pas. Mais à quoi bon ? On s'en plaindrais et on envierais les gens comme nous au final. Un cercle sans fin et malsain. Et je ne vis pas dans un monde de "Et si ...". C'est comme ça qu'on est. Ne perdons pas notre temps à envier ces pauvres gens normaux à l'esprit étroit. Vivons nos rêves, ne rêvons pas de notre vie. Il baissa les yeux et alluma la cigarette, tirant une bonne bouffée, empreinte d'espoirs brisées, mortes et enterrés. Ryle ira ... La vie est comme ça. conclut-t-il avec un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ryle ira [PV Aki/Yume]   Dim 1 Nov - 18:31




Ryle ira



    En tendant sa main pour prendre le pansement que je lui tendis, il dit un mot incompréhensible. Sûrement un qui vient de son pays natale. Le moment où sa dérapa c'est quand il effleura mes doigts. Je reculais en tombant sur le cul, m'excusant de suite après avoir entendu son grognement. Je baissais la tête, et me mis à genou en lissant bien ma jupe. Il essaya de faire une blague, alors j'ai relevé alors ma tête lui adressant un sourire d'excuse au début puis amusé par la suite. Nakh me rappelait tout ces personnage d'anime avec un pansement sur le nez. Mais il n'empêche que ce bouclier, il m'arrivais de le bénir, ou de le maudire comme à cet instant. Il est contraignant, et demande énormément de précautions avec les gens. Par exemple, il faut éviter les endroits bonder pour ne pas leurs envoyer de décharges électriques. Ou bien évité tout contact physique avec un ami. Il faut toujours expliqué le pourquoi du comment à chaque rencontre. C'est ennuyant. C'est pourquoi c'est bien d'être seul. Enfin, pas toujours, mais, au moins il n'y aurait aucun incident.

- Une vie normale ... Ouais, pourquoi pas. Mais à quoi bon ? On s'en plaindrais et on envierais les gens comme nous au final. Un cercle sans fin et malsain. Et je ne vis pas dans un monde de "Et si ...". C'est comme ça qu'on est. Ne perdons pas notre temps à envier ces pauvres gens normaux à l'esprit étroit. Vivons nos rêves, ne rêvons pas de notre vie. Ryle ira ... La vie est comme ça
dit-il en allumant entre deux sa cigarette.

Je mis alors ma mains devant ma bouche, étant donné que cette odeur m'insupporte et que la fumée est plus dangereuse pour moi que pour lui. Je lui rendis le sourire qu'il m'adressait, bien que cachait par ma mains. Ce qu'il venait de dire remettait en cause l'un de mes passes-temps favoris. Et il avait raison. Ayant marre des discutions trop sérieuse, me mettant le morale dans les... chaussette ? Dans les basket ? Enfin, bref. Je changeais de sujet sourire au lèvre.

- C'est quoi ton rêve à toi ?lui demandais-je curieuse, avant de rajouter, attend, laisse moi deviner ! Hum... faisant mine de réfléchir quelque instant, j'enchainais avec humour.Boxeur ! C'est ça ?

À bien y réflechir, il avait vraiment une tête de boxeur. Je l'imaginais alors en caleçon avec des gant de boxe et tapé sur un adversaire. J'en riais toute seule. Oubliant vite fait, le désagrément avec le bouclier qui c'était produit il y a quelques instant encore.




Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ryle ira [PV Aki/Yume]   Dim 8 Nov - 21:32

- C'est quoi ton rêve à toi ? Attend, laisse moi deviner ! Hum... Boxeur ! C'est ça ?

- T'es d'la police connasse ? Tu veux test le boxeur p't'être ? HEIN ?! TU VEUX UNE PATATE ?!

Le nordique eu du mal à contenir le brusque accès de violence de son colocataire mental. Le squatteur de sa caboche déversait en lui toute la rage, totalement injustifié, envers son interlocutrice. Jack hurlait sa haine, une véritable corne de brume aux oreilles de Nakh. Et ce dernier avait beau savoir qu'il n'yavait que lui pour l'entendre, il aurait voulu se lever et coller un bourre-pif à l'araignée qu'il avait au plafond et lui crier de bien fermer sa tronche de psychotique.

- Boxeur ? Nan ... Je gagne tout le temps. C'est lassant.

Son sourire mourut vite en comprenant que ce n'était pas vraiment une blague. C'était quand la dernière fois qu'il avait perdu un combat ? Quelques soit le nombre d'adversaires, il en venait toujours à bout. Sa bêtise naturelle le faisait toujours s'embarquer dans des histoires qui finissaient toujours mal. Et Jack l'en sortait à chaque fois ... Mais à quel prix ? Combien de fois s'était-il réveillé dans une ruelle sombre, ou bien dans une salle, un bar, un vieil entrepôt, une cave ... Et à chaque fois les murs, les corps démembrés, le sang absolument partout.

Non, hors de question de laisser Jack montait sur un ring. Le nordique ne voulait pas finir ses jours avec une voix dans la tête, mais en prison encore moins.

Pour se recentrer sur la conversation, le jeune homme cherchait le mot "rêve" dans sa langue natale. Il tira une dernière bouffée et lâcha en soufflant du bout du lèvres :

- Draumur ... Du coup, pouvoir me faire battre, ce serait ça mon rêve.Il fit une pause puis reprit, un peu gêné. Ça a l'air un peu con dis comme ça. Et toi, ce serait quoi ton rêve ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ryle ira [PV Aki/Yume]   Dim 22 Nov - 15:20




Ryle ira



    Il sourit quand il répondit à ma question. Bien que ça réponse m'eut quelque peu surprise. Il est rare de voir quelqu'un dire qu'il ne s'est jamais fait battre. D'un côté je l'enviais horriblement d'avoir autant de force. De pouvoir être si forte que personne n'arriverais plus à me toucher et encore moins à me battre. Mais je me contente simplement de sourire. À rêver d'un autre monde, et d'une autre vie. Je me contente juste d'être moi, une fille un peu trop faible s'efforçant de voir la vie du bon côté.
    Perdu dans mes pensée, je remarquais à peine que le sourire de Nakh avait disparut. Avais-je fait quelque chose qui l'a attristé ? Lui aussi avait l'air perdu dans ces pensées. Quand soudain il reprit la parole
- Draumur ... Du coup, pouvoir me faire battre, ce serait ça mon rêve. Ça a l'air un peu con dis comme ça. Et toi, ce serait quoi ton rêve ?
    Ma réaction fut clair, je lui dis que son rêve est un peu bizarre en lui faisant un grand sourire rieur. Mes yeux se plissèrent un peu, comme un rire silencieux. ais pas moqueur. Le bruns, commençais à m'impressionnais, avec tout ces mot irlandais qu'il réussissait à sortir. Moi c'est à peine si je sais le japonais ! Mais sa question se tourner encore et encore dans mon esprit. En avais-je déjà eu ? Une monstrueuse pensait e vint à l'esprit que je chassait immédiatement. Non, mon rêve n'est pas de faire payer tous ces gens qui ont briser une personne. C'est ce que je me répétais tel un mantra. Avec un sourire je lui dit la vérité :
-J'en ai pas. Je lachais un petit rire avant de continuer.Vivre me suffit je pense.
    Je pourrais rêver d'oublier mon passé et toute les douleurs, mais une fois oublier, je rêverais de savoir. Un cercle vicieux sans fin. Non, vivre comme je vis pour l'instant m'a toujours suffit. Parler tranquillement. Sourire normalement. Baisser ma garde. Ne pas m'excuser pour des choses que je n'ai pas faite. C'était mon rêve il y a encore pas longtemps. Mais je l'ai atteint aujourd'hui. Alors je me contente de vivre. Je me contente d'oublier toutes ces cicatrices parsemant mon corps. Je me frottais la nuque un riant un peu mal-à-l'aise d'avoir dit un truc si cliché et banal.



Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ryle ira [PV Aki/Yume]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ryle ira [PV Aki/Yume]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yume No Pandora ~
» Yu-Yume... *se cache*
» Yume Namida - Underground - [Dollars]
» Yume Kucabara
» Prédéfini N°1 Sakuya Yume, une nouvelle vie, un changement.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinrei pensionnat :: Zone RP :Le pensionnat :: Troisième étage :: Toit-
Sauter vers: