Shinrei, un pensionnat n'accueillant que des humains à don pour leur apprendre à contrôler leur fabuleuse aptitude hors du commun
 

Partagez | 
 

 Nakh Voergensthal, Maitre du Bourre-pif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Nakh Voergensthal, Maitre du Bourre-pif   Jeu 16 Juil - 2:09




~Le sang appelle le sang...

Allô le sang ? J'ai plus de sel tu peux passer à la maison ?~




Voergensthal Erik Nakh



Mon nom est Nakh Voergensthal, je suis un Rebelle de la forêt et je suis âgé de dix sept ans. Je suis originaire d'Islande. Je possède le don du berzerker






Caractère


-Vulgaire
-Impulsif
-Ultra violent
-Idiot (ou naïf, tout dépends)
-Flemmard
-Toxicomane et alcoolique
-Sanguin
-Instinctif
-Contradictoire (dans le sens où il va tout faire pour vous contredire)
-Déterminé
-Très peu d'estime de soi

Mais c'est qu'il est bourré de défauts celui la ! Hin hin, et j'en ai pas fini avec ça. Mais rajoutons deux trois p'tits bons trucs.

-Franc
-Loyal envers les gens qu'il estime et/ou qu'il respecte.
-Humour en carton
-Fait partie de ces idiots qui croient encore à "l'honneur" et agit en conséquence
-Vaillant (Comme le pigeon mais en pas pareil, tu vois ?)




Histoire


A écrire, hin hin. Mais j'vais résumer et j'finirais plus tard.

-Naissance à Reykjavík (Capitale de l'Islande 'spèce d'inculte)
-10 premières années plutôt tranquille. Enfance plutôt banale. Limite chiante en fait. Scolarité légérement médiocre, se bagarre gentiment avec ses petits camarades (Avec des haches, parce que c'est des vikings, faut pas déconner.)
-Et là, BIM ! Tout bascule ! Découverte de son don le jour de ses 11 ans, tue ses parents et ses amis dans un accès de rage ("BORDEL JE VOULAIS UN ACTION MAN PAS UN MONOPOLY PUTAIN !")  
-Fuite de l'île (Sur un drakkar, true viking bitch.), on attribuera le massacre de la famille Voergensthal à un "psychopathe itinérant qui a kidnappé l'enfant pour de sombres et pervers desseins. Vagabondage en Finlande, grandis dans la rue, la domine grâce à son don, s'isole à cause de son don. Sombre dans la drogue et l'alcool dès 14 ans.
-Se fait attraper à 15 ans après moult aventures et errances, finit dans une maison de correction, ré-éducation (scolaire et de la vie) puis transfert au pensionnat Shinrei après découverte de son don. (Il paraitrait que l'armée voudrait savoir si on peux le contrôler et s'en servir. Ce n'est qu'une rumeur... u_u)

C'est vraiment un résumé, hein. J'vais développer tout ça, faire évoluer pour que tout paraisse crédible itou itou, don't worry.



Je me suis retrouvée ici en errant sur un top site random. Je suis âgée de sept à soixante-dix sept ans et je trouve vraiment que ce forum est plein de potentiel et que ça donne envie d'participer o/. Mon AVATAR est Oga Tatsumi (La flemme de balancer les images maintenant)


© Halloween




Le Berzerker

Amis rôlistes, vous devez sans doute connaitre le fameux état de berzerker. Cette célèbre transformation, rendant les guerriers encore plus féroces, plus combattifs et enragés.

Mais laissez-moi vous expliquer comment cela agit sur notre cher Nakh.  Son "don" se traduit tout d'abord par une perte totale de conscience. Suite à une émotion violente (La peur, une forte contrariété, le chagrin, un violent effet de manque, etc etc ...) Nakh perds totalement pieds et laisse place à un avatar de violence et de brutalité. Une sorte de double personnalité pouvez-vous penser. Vous auriez raison si ladite personnalité avait une logique, une façon de penser ... Ce qui n'est pas le cas. Toute réflexion, émotion, souvenirs, personnalité sont mises de côté pour laisser place à une fureur et une rage sans limites. Absolument sans limite. Rien ne pourra le raisonner, rien ne pourra l'arrêter (enfin dans l'idéal.) car il est devenu incontrôlable.

Il développera une force surhumaine, capable de briser la pierre, les os, et de tordre le métal (dans certaines mesures. C'est pas Hulk non plus, hein. Et puis il va pas détruire tout le pensionnat, j'veux qu'il puisse être accepté au pensionnat quand même °3°). Il aura aussi une insensibilité totale à toutes douleurs physiques. J'vous vois venir d'ici avec vos grands chevaux. Calm down, insensible certes, mais PAS invincible. Par exemple, un coup de barre à mine dans les genoux, rotules pétés, jambes inutilisables. Voyez ? Il ne sentira rien, il essayera toujours de frapper, mais ne pourra plus utiliser ses jambes.

Visuellement il changera aussi, ses muscles gonfleront l'afflux massif de sang et d’adrénaline, ses yeux deviendront rouge vermeil, sa peau se teintera de brun et des lignes mystiques apparaitront sur toute la surface de son corps, créant des entrelacs quasi artistique mais .. Vous n'aurez jamais le temps de vraiment les admirer.

Néanmoins cet état a quelques inconvénients et ils sont plutôt de taille. Insensible à la douleur PENDANT l'état oui mais lorsque qu'il revient à la normal, Nakh reçois tout le contrecoup, toutes les blessures infligés pendant le berzerker lui reviennent en pleine face. Généralement, il s’évanouit. Il est victime par la suite d'une immense fatigue (s'étalant sur plusieurs jours) et d'une migraine durant entre deux jours et deux semaines (tout dépends de la durée du berzerker.). Nakh ne peux être en état de berzerker plus de 15 minutes. Si cela dure plus longtemps, c'est un coma assuré de plusieurs semaines.

Pour conclure, lorsque son don se déclenchera, son seul objectif sera la destruction total de son environnement et de tout ce qui s'y trouve. Et ne comptez pas sur une amitié ou d'autres sentiments pour y réchapper car il sera totalement hors de contrôle.

(Je pense avoir fait le tour, je sais que ça peux faire assez Grosbill comme pouvoir donc hésitez pas à me dire si c'est trop ou si je dois préciser certains points.)
Revenir en haut Aller en bas
Keichi Kiiroi

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 02/06/2015
Age : 18

Carte d'identité
Nom et prénom: Keichi Kiiroi
Groupe: Rebelle
Don: Téléportation

MessageSujet: Re: Nakh Voergensthal, Maitre du Bourre-pif   Jeu 16 Juil - 14:05

Bienvenue parmi nous !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naoto Fuyumine
Admin
avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 22

Carte d'identité
Nom et prénom: Naoto Fuyumine
Groupe: Personnel
Don: Perfect copy

MessageSujet: Re: Nakh Voergensthal, Maitre du Bourre-pif   Jeu 16 Juil - 14:07

Je te valide !
Tu dois juste mettre ton avatar à la bonne taille x)
C'est 200 sur 400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinreipensionnat.forumactif.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nakh Voergensthal, Maitre du Bourre-pif   Jeu 16 Juil - 17:39

Merci ! o/

Avatar changé ! o/

\o\
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nakh Voergensthal, Maitre du Bourre-pif   Jeu 16 Juil - 18:22

SAAALLUUTT o/ Donc..Euuh..Bienvenu :3?Hâte de rp avec toi j'espère !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nakh Voergensthal, Maitre du Bourre-pif   Lun 20 Juil - 15:45

Pouet:
 

-Monsieur Voergensthal, je ne vous attendais pas aussi tôt. Comment allez-vous depuis notre dernière séance ?

Poigné de main viril. Arrête de te manucurer mec, les métro sexuels c'est trop hipster. D'habitude les gens adorent les mains douces des thérapeutes. Ca les rassure de voir en face d'eux un personnage souriant, réconfortant et surtout, soigné. (D'un autre côté on a pas trop envie de se confier à un vieux clochard mité pour douze mille cinq cent yens de l'heure.) Un bel exemple de réussite dans la vie. Mais Nakh ne pouvais s'empêcher de penser que ce type manucuré et éduqué avait passé sa vie assis sur son cul à juger les gens en les écoutant pleurnicher sur leurs passés et leurs ressenties. Il n'aimait pas les psychologues. Mais comme n'importe qui, il aimait pouvoir se confier à un moment ou un autre. Et quoi de mieux qu'un professionnel de la pleurniche, hein ?

-Pas trop mal. Et vous Doc' ? Comment ça va avec votre femme ?

-Toujours vivante, à mon grand damn.

Rire débile de mec cultivé. Le genre de rire que tu travailles devant une glace avant une soirée mondaine, histoire de pas trop passer pour un pigniouf parce que t'as un sacré rire de cochon qu'on égorge au vieux rasoir rouillé de papi Gégène. Le psy fit rentrer l'adolescent dans son cabinet. Un cabinet au décor new age. Blanc, noir, rouge. La pire déco pour les névrosés en somme. Son décorateur d'intérieur devrait être pendu pour crime visuel. Nakh s'affala lourdement dans le "siège d'écoute et de la vérité" comme l'appelle le thérapeute. Lui préférais le nommer "fauteuil maudit". Le siège était tellement moelleux et confortable qu'on avait toujours du mal à s'en lever par la suite et qu'il aspirait l'énergie. Métaphoriquement parlant, évidemment. Le jeune homme ne put s'empêcher de sourire en pensant qu'il devrait prendre le même pour sa chambre.

-Alors Nakh, où en étions-nous la dernière fois que nous nous sommes vus.

-J'vous parlais de mon histoire, de mon enfance, tout ça tout ça ... Les trucs chiants qu'on raconte au psy en général.

Le thérapeute s’assit en face de Nakh, dans un fauteuil-oeuf. Vous savez, ce genre de fauteuil new age qu'on peux voir dans les films disco des années 80. On se demande toujours comment on peux être assis confortablement dans ces trucs là. On dirait qu'ils étaient spécialement conçus pour vous détruire les lombaires et le bassin à petit feu. Le psychiatre pris son bloc note et son stylo plume plaqué or. Le jeune homme se demandait à chaque fois pourquoi et comment on pouvait dépenser autant d'argent dans un stylo à part pour étaler inutilement ses richesses face aux pauvres. "J'ai tellement d'argent que j'achète des tubes d'encre à cinquante-mille boules, t'es jaloux, hein ?"

-Vous êtes né en Islande si je me souviens bien ?

-Ouais. La formidable République d'Islande, Terre de Glace et bla bla bla bla ... lâcha ironiquement le jeune homme.

-Ne dénigrez pas comme cela la terre de vos ancêtres. Vous devriez être fier d'un tel berceau des civilisations nordiques. Et on dirait que ça vous ennuie.

-C'est l'cas Doc'. Franchement, c'est juste une île glacé avec des poneys, des cailloux et un wifi de merde. Y'a pas grand chose à voir.

-C'est pourtant la terre du peuple le plus craint de tous les temps.


-Bien sûr. Comment croyez-vous que j'ai débarqué au Japon ? En Drakkar, avec pour seuls posséssion mon pagne et ma hache. OUGABOUGA MOI VIOLER FEMME A TOI POUR GLOIRE A ODIN ! cria l'adolescent en se frappant le torse tel un gorille. Aujourd'hui c'est fini, hein. On est civilisés. Et les vikings sont nés en Norvège, pas en Islande. Ils l'ont simplement colonisé.

Le psy griffonna rapidement quelque chose sur son calepin avant de reprendre l'interrogatoire.

-Mmh ... Et où êtes vous né, exactement ?

-Dans une clinique de Reykjavik. Mais on habitait dans un patelin voisin, Akureyi.

-Et ensuite ... Votre enfance ?
continua-t-il sans lever les yeux de son calepin.

-Bouarf. Pas grand chose. On vivait de la pêche. J'pourrais conduire un chalut sans les mains si j'voulais. Mais j'me suis rendu compte que j'avais le mal de mer. C'est con, hein. Sinon rien de bien exaltant. J'étais comme tous les gamins de mon âge. Sauf que moi j'avais les poneys, les geysers et les nuits qui commencent à quatorze heures.


-Rien de plus ... Significatif ?

Le jeune homme eu une moue exagéré de réflexion puis lâcha négligemment :

-Si, mon père me tabassait avec une pompe à vélo pendant que ma mère me violait. Mais un jour elle a fait une overdose de pâquerettes et lui s'est jeté dans un volcan.

Le thérapeute se pinça l'arrête du nez avec le pouce et l'index et soupira.

-Cette attitude ne vous fera pas avancer, monsieur Voergensthal ... Racontez-moi plutôt la vérité.

-Vous ne voulez pas entendre la vérité Doc'.

-Je vous ai déjà dit que je ne croyais pas à ces histoires de don.

L'adolescent se renfrogna et s'enfonça dans son siège. Le sujet avait déjà était évoqué à la séance précédente et bien que les autorités ont été évasifs, elles avaient confirmé l'existence des humains à don. Pourquoi cet idiot s'entêtait à ne pas y croire ? Il y'avait pourtant des preuves, comme ce fameux établissements acceptants les humains à dons. Une bouffée de chaleur vint submerger Nakh. Si son interlocuteur ne croyait pas à l'existence des humains à dons, il pourrait sans doute se confier sans courir de risques ? Après tout, c'était un professionnel de la psychanalyse, c'est son travail d'écouter. Et au pire des cas, il passerait pour une schyzophrène à tendance dépressive et hallucinatoire. Rajouter cela à son CV d'ultra violent, de toxicomane et d'alcoolique ne pouvait que le rendre un peu plus ... Bizarre et effrayant. Le jeune homme laissa échapper un sourire et raffermit sa position. Autant lier l'utile à l'agréable et faisons tourner en bourrique ce docteur pensa-t-il avec malice. Il sortit un paquet de tabac et de feuilles et commença à se rouler une cigarette. Oh il savait pertinemment que fumer était interdit aux mineurs. Mais c'était le genre de détails qui ne l'interressait pas. Après tout, c'était son problème si il voulait se tuer à petit feu.

-Vous vous rendez bien compte que je vous vois faire, mmh ?

-Et alors ? Je suis un humain à don. Selon vous, je n'existe pas. Et ce qui n'existe pas ne risque rien, non ?

Le thérapeute garda le silence quelque instants. Il eut un sourire énigmatique puis se leva.

-Bien ... Je suppose que rien ne vous en empêchera; et ce n'est pas comme si vous ne m'aviez pas prévenu de vos addictions.

Il ouvrit un tiroir de son bureau, en sortit un cendrier en cristal et un paquet de Malboro. Il glissa un tube cancérigène entre ses lèvres et mit le cendrier sur la table basse entre nous. Il finit par se rasseoir tout en allumant sa cigarette.

-Alors maintenant ... Imaginons que je crois à ces histoires de "don", comment cela influerais sur votre passé ?

-En tout Doc'. Absolument en tout. C'est la base de mon histoire. L'élément perturbateur. Le petit grain de sable qui se glisse dans la mécanique pour tout saloper. Croyez-moi, sans cela, je serais encore aujourd'hui en Islande, à travailler sur le chalut de mon père et à draguer la petite Kalwenä qui habite juste à côté. Le jeune homme laissa passer un instant de silence puis repris, avec la voix brisé par un sanglot retenu, Au lieu de ça, je suis ici, à me détruire la santé tout en vous racontant ce que vous pensez être un mensonge.

Nakh ne sut dire son ton sincère avait touché ou bien intrigué le psychiatre, mais ce dernier s'était légèrement avancé sur le siège. D'un hochement silencieux de la tête, il invita l'adolescent à continuer son histoire.

-Le jour de mes dix ans devait être spécial pour que les dieux y foutent un tel bordel. en tout cas, c'était pas une fête ordinaire ... C'est là que j'ai découvert mon ... Mon "don" ...



______________________________________________________


La suite au prochain épisode ! Hin hin, juste au moment où on rentrait dans l'vif du sujet :3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nakh Voergensthal, Maitre du Bourre-pif   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nakh Voergensthal, Maitre du Bourre-pif
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Magister, maitre des sangraves [Pris]
» maitre chem
» l'amour d'un chat pour son maitre
» Azadeh Shah [Maitre Coq]
» tambour et contre maitre orc compatible avec Isengard?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinrei pensionnat :: Administration :: Présentations :: Présentations terminées-
Sauter vers: